Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le Partage du sel.

Publié par Jean-Loup de Sauverzac  - Catégories :  #ALBUM PHOTO

Le Partage du sel.

Le Partage du sel ©

 

Une œuvre « photo-calligraphique »
 
de Jean-Loup de Sauverzac, photographe
de Muhamad Abu Aziz, calligraphe jordanien
 
Genèse d'une aventure qui ne manqua pas de sel !

 

C’est en 1996, en Jordanie, au cours d’un premier périple autour de la Mer Morte en Jordanie et Israel  en compagnie de la photographe palestinienne Hala Hilmi Hodeib, avec qui je réalisais un travail commun ‘Démons et Merveille"s pour le Printemps Palestinien, que l’idée des calligraphies avait germé dans mon esprit.
 

Comme le sel donne de l’esprit, soudain l’idée avait cristallisé : confier en une calligraphie ces vers magnifiques de Saint John Perse, : Au bruit des grandes eaux en marche sur la terre, tout le sel de la terre tressaille dans les songes … Puis logiquement, tout comme le petit cristal de sel originel qui se développe de manière exponentielle – expo-nent–sel - d’autres pensées de poètes, de philosophes, affluèrent dans mon esprit…
Mais, n’étant pas calligraphe, il me fallait donc trouver un artiste jordanien qui accepte de se lancer dans pareille aventure ! Grâce au Directeur du Centre culturel français d’Aman, M. Denis Toupin, à qui j’avais confié ce désir d’écritures salées, le rêve  se matérialisa en une invitation à créer.
 
Lorsque je débarquais 3 ans plus tard à Aman pour réaliser ce travail commun, je ne connaissais pas le calligraphe Mohamed Abu Aziz. Je réalisais très vite les difficultés que nous aurions à surmonter, car, outre nos différences d’âge, de culture et de mode de vie, nous ne parlions pas de langue commune ! Mais l’idée le passionnait. Notre enthousiasme fut le médiateur de nos difficultés de communication et la complicité efficace et chaleureuse de Pascal Janovjak, qui avait la charge au Centre culturel de piloter la production de notre projet et son accomplissement, fut le ciment bénéfique de notre œuvre.

 

NB Liste des traductions exactes de ces calligraphies en français et en arabe en fin d'album

Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel
Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel

Lorsque l'on prononce à l'envers le mot sel en arabe, Melh, cela donne Helm le rêve. Ces éphémères calligraphies se sont effacées le jour même, mais elles restes gravées à jamais dans la mémoire des cristaux de sel

 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais
 Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais

Avant d’éblouir le peuple avec de l’eau chaude, il faut donc lui fournir les récipients pour la recueillir. Alphonse Allais

Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus
Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  Albert Camus

Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre. Albert Camus

 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.
 Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.

Tout ce qui est humain est nôtre. Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français.

Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.
Et tels des grains qui rêvent sous la neige,  Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité.  Khalil Gibran.

Et tels des grains qui rêvent sous la neige, Votre cœur rêve au printemps. Croyez aux rêves car en eux se cache la porte de l'éternité. Khalil Gibran.

Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg
Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg

Ce que tu fais pour les autres sans les autres, tu le fais contre les autres; Maxime touareg

Nous avons partagé  l'exaltation de l'aube, la fournaise sous l'enclume du sel martelée par le soleil, les délivrances du crépuscule et le pain et le sel vivant d la Palestine.
Nous avons partagé  l'exaltation de l'aube, la fournaise sous l'enclume du sel martelée par le soleil, les délivrances du crépuscule et le pain et le sel vivant d la Palestine.
Nous avons partagé  l'exaltation de l'aube, la fournaise sous l'enclume du sel martelée par le soleil, les délivrances du crépuscule et le pain et le sel vivant d la Palestine.

Nous avons partagé l'exaltation de l'aube, la fournaise sous l'enclume du sel martelée par le soleil, les délivrances du crépuscule et le pain et le sel vivant d la Palestine.

À propos

The salt work of Jean-loup de Sauverzac photographer :expositions, galeries, photos, itinéraire, projets en cours